Être un Gentleman !

« Sois un gentleman » « c’est pas très gentleman ça » « mais quel gentleman »

Qui n’a jamais entendu ça ?

Notre société a beau être patriarcale, elle demande aussi aux hommes d’assurer des rôles au quotidien. Etre un gentleman en fait partie.

Mais qu’est ce que cela veut dire, au juste ?

On s’est déjà tous posé cette question, que ce soit lorsqu’on tient une porte à une femme (qui n’est au final simplement que de la politesse…), ou qu’on laisse sa place dans le bus à une personne qui en a plus besoin.

Une chose certaine, ce n’est pas à l’école que l’on trouvera un mode d’emploi. Rassure-toi, on est là pour t’aider à t’y retrouver dans ce flou perpétuel. Enfin, nous on est surtout là pour exposer son point de vue, totalement subjectif, et qui ne relève en rien de preuve universelle et scientifique de ce qu’est vraiment un gentleman.

Ici, on va tenter d’avoir l’avis le plus large possible sur la question, en explorant plusieurs possibilités. Il est bon de rappeler que c’est à chacun de se forger son propre avis, et rien de mieux pour cela que d’en discuter et débattre :

je t’invite donc à utiliser l’espace commentaire pour t’exprimer 😉

 

Se lancer dans cette quête de la « gentleman vie » est intéressant sous bien des aspects, si on se penche sur la définition et la vision moderne du gentleman. Tu pourras en tirer de nombreux bénéfices et cela pourrait t’être positif dans ta vie, que ce soit au niveau social, professionnel, ou personnel. Alors lance-toi donc dans cette lecture sans hésiter ! C’est parti !

 

Origine et histoire

 

Commençons tout d’abord par définir ce qu’est un gentleman.

C’est là que ça se complique : il pourrait exister plusieurs définitions. Tenons nous en dans un premier temps à la définition « universelle », celle auquel tout le monde pourrait plus ou moins se raccrocher.

Un gentleman est un « Homme distingué, ayant un comportement irréprochable. », et a pour synonyme le mot « galant ».

Pour ceux qui ont été traumatisé par l’anglais durant leur adolescence, on peut traduire le mot littéralement par « gentil homme ». Moins classe qu’en anglais, tu seras bien d’accord, surtout quand on sait que l’adjectif « gentil » est sans doute le pire mot qu’une femme courtisée puisse utiliser pour te qualifier.

Petite parenthèse, on ne parle ici que de rapport homme/femme en partant sur une base hétérosexuelle, mais ce n’est pas pour autant que cela ne concerne pas les personnes homosexuelles ou autre typologie.

Le terme gentleman a sa petite histoire puisqu’il nous vient de l’Angleterre (quelle surprise), et plus précisément du 19ème siècle. C’est donc rapidement devenu un stéréotype typique du pays, avec l’homme et son fameux chapeau melon ou haut de forme.

Les gentlemen de l’époque n’étaient pas n’importe qui, puisqu’ils étaient issus d’une classe sociale haute et fortuné. Je t’épargne les cours d’histoire, ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est mieux comprendre ce terme dans notre époque actuelle !

 

Je pense qu’on a tous en tête l’image d’un homme classe, qui a du style. Le genre de personne qui dégage un charisme naturel avant même d’ouvrir sa bouche, que tout le monde regarde quand il rentre dans une pièce. On pourrait penser alors qu’être un gentleman, c’est surtout une affaire de vêtements.

Et bien…pas vraiment.

 

 

Evolution et redéfinition

 

 

 

 

 

 

Le terme a bien évolué au fil des époques. La relation homme/femme également.

Au 19ème siècle, tu étais gentleman en t’habillant proprement, petit costume, petites chaussures cirées, petit chapeau. Et ça en était presque suffisant ! Pourquoi ? Car si tu avais une telle tenue, tu venais forcément d’une classe élevée, ou alors tu avais beaucoup d’argent.

La mobilité sociale (c’est-à-dire la capacité à s’élever ou non dans l’échelle sociale) était faible : tes parents sont mineurs, tu finis dans 90% des cas mineur à ton tour amigo.

Bien entendu, une attitude distinguée est nécessaire pour compléter ta tenue et te considérer comme gentleman, mais ce n’était pas bien compliqué puisque, étant issus d’une classe sociale privilégié et riche, ton éducation te permettait déjà d’acquérir ce comportement raffiné.

Je te l’accorde, être un gentleman à cette époque, ça fait un peu pompeux. Mais les temps changent, la définition également.

Si tu creuse un peu la question, tu remarqueras qu’il n’existe pas de terme destiné au sexe féminin. On comprend vite pourquoi, puisqu’au 19ème siècle, les hommes n’avaient toujours pas capté qu’on avait besoin des femmes pour nous guider.

Gentlewoman ? Et non. Tu commences à voir où je veux en venir. En fait, le mot gentleman est spécifiquement réservé aux hommes, dans un modèle totalement traditionnel et en apparence sexiste.

En bref, c’est dépassé, et même ringard. A partir de là, on peut vite se dire que vouloir être un gentleman au 21ème siècle n’est pas une si bonne idée…surtout avec la situation actuelle. On a pas envie d’être considéré comme machiste, ou pire encore, finir sur #balancetonporc, brûlé sur la place publique.

NEZ EN MOINS.

Etre un gentleman aujourd’hui signifie bien autre chose. Et c’est même bien plus complexe.

Etre un gentleman, ça se mérite. Tu peux être l’homme le plus riche de la Terre, ça ne fait pas de toi un gentilhomme pour autant. Donc rassure toi amigo, même si t’es fauché comme moi, la « gentleman life » est à ta portée. Peu importe d’où tu viens !

 

A quoi reconnait-on un gentleman ?

Un look de gentleman ?

On en vient au deuxième point : Comment reconnaître un gentleman ?

On a pu voir qu’il y a définitivement une attitude à adopter et qu’il y a eu un look dans le temps. Cependant, ne dit-on pas que l’habit ne fait pas le moine ?

Oublie-moi ce chapeau melon, le gentleman du 21ème siècle n’en a que faire. Je serai tenté de dire qu’il n’y a pas de look défini qui ferait dire à n’importe qui dans la rue « ah, celui-là, c’est un gentleman ». Ce serait stupide, quant bien même notre société est attachée au paraitre.

Nous amigos, sur la chaine Youtube et sur notre blog, on apprend à mieux s’habiller, alors je ne vais pas te dire de ne pas faire attention à ta tenue. Mais on apprend également à se sentir mieux soi-même, et donc à se développer personnellement.

Bien entendu, un gentleman sait comment s’habiller, et il le fait bien. Il a un style propre à lui, qu’il a dûment recherché et construit au fil des années. Mais il n’est pas forcé de porter telle ou telle pièce pour paraitre gentleman : c’est avant tout une histoire de paraitre soigné.

 

Attention aux clichés…

Certaines personnes rejetteront d’office ce terme de par son sous-entendu sexiste et beaucoup de gens le trouveront éculé (ça veut dire vieux, démodé, tu pourras le ressortir pour te la péter en diner mondain). Mais tout n’est pas à jeter, car notre gentilhomme des temps modernes peut tout à fait être en adéquation avec notre société actuelle.

Je le répète, tenir la porte à une femme (ou un homme), ce n’est pas de la galanterie, mais de la politesse ! Ce serait bien trop facile si ce simple geste faisait de nous un gentilhomme. Une femme est bien assez forte pour pousser une porte elle-même.

Etre un gentleman, ce n’est pas être aux services des femmes. Il est également bon de rappeler que, même s’il y a le mot gentil dans le terme, un gentleman n’est pas pour autant un « needy » dès lors qu’il entre dans un jeu de séduction, c’est-à-dire qu’il n’est pas au pied de cette femme et ne la place pas sur un piédestal. Il la respecte autant que lui-même se respecte.

En tapant « gentleman » dans la barre de recherche YouTube, je suis tombé sur cette vidéo de l’acteur Keanu Reeves (Néo dans Matrix), qui cède sa place à une femme dans le métro : https://www.youtube.com/watch?v=EMB1EOnUwX8

Est-ce que ce geste est classe ? Oui (encore plus si t’es Keanu), mais il devrait être normal plutôt que félicité. Est-ce qu’on peut conclure directement grâce à cette vidéo qu’il est un gentleman ? Pas vraiment ! Et on va voir pourquoi.

 

L’attitude, élément essentiel

Si nous avons pu voir plus haut que le gentleman n’a pas nécessairement un look prédéfini, c’est toutefois l’attitude qui va déterminer si tu es un parfait gentleman, ou juste un plouc des rues.

Eh oui, le gentleman, ce n’est pas n’importe qui. Ça n’est pas ton pote Freddy qui chope tous les soirs en boîte, ni même le poète du fond de ta classe au lycée qui offrait des fleurs à sa target pour la Saint Valentin.

Désolé pour vous les gars…être un gentleman s’avère bien plus compliqué ! (Rien que pour trouver une véritable définition, c’est difficile ahah).

Maintenant que tu as mis ton chapeau melon au placard, il est également temps d’y mettre tes préjugés. Si je te dis James Bond, tu penses immédiatement à un gentleman. Il a du charisme, il maitrise ses émotions à la perfection, ne montre jamais aucune faiblesse. En bref, il est classe en toute circonstance.

Le mec peut sauter d’un avion sans parachute et quand même survivre au calme (si, si, je te jure, constate cette vidéo à 2:14 https://www.youtube.com/watch?v=Bpcupsxy0T8). Une chose est sûre : rien ne lui faire peur, et il ne laisse rien paraitre.

 

 

Ah, c’est beau le cinéma… mais si on y réfléchit bien, un homme pareil : c’est chiant, faut le dire. Chaque femme est différente, et donc ses envies divergent également. Cependant, à notre époque, une femme ne veut certainement pas d’un gars stoïque qui ne montre jamais rien, elle a aussi besoin d’un homme sensible, qui soit capable d’exprimer ses émotions et comprendre celles de sa señorita.

Et c’est valable aussi pour les relations autres qu’hétéro.

Alors ne t’en fais pas si tu pleures devant la fin de Titanic, ça ne fait pas de toi quelqu’un de fragile 😉

Evidemment, tu trouveras sur ton chemin parfois des femmes attachées à ce concept machiste, qui ne peuvent pas supporter de voir leur mec pleurer, et qui veulent un mec complètement « viril ». Mais la virilité, ça ne se résume pas à avoir des gros muscles et un perfecto en cuir, fort heureusement… On aura l’occasion d’en reparler dans un prochain article !

 

Mais alors Jamie, comment peut-on reconnaitre un authentique gentleman ?

Très bonne question.

 

Les 12 commandements du gentleman

Pour y répondre, je te propose un bon top des familles, ou autrement plus classe : les 12 commandements du gentleman. Rien que ça ! (Lis bien le dernier point car c’est le plus important !)

 

1. POLITESSE ET RESPECT : Une seule chose n’a pas changé depuis l’apparition du terme, c’est qu’il a de bonnes manières. Il est poli, quel que soit la personne en face de lui, et il respecte tout le monde.

 

2. SOIN : on l’a déjà abordé, un gentleman doit prendre soin de lui ! Un gentleman prend soin de son apparence ! Il a du style, sait bien combiner les couleurs, sait comment se mettre en valeur et s’habille intelligemment en fonction du contexte et du lieu où il se trouve ! Tous ces conseils vous pouvez les retrouver dans la chaîne car c’est le thème principal !

 

3. OUVERTURE D’ESPRIT : Un gentleman se doit de garder ses préjugés de côté, et toujours garder son esprit ouvert face à toutes les situations. C’est notamment par cette attitude qu’il va se créer de nouvelles opportunités.

 

4. CULTURE : Bien évidemment, le gentleman a de la conversation. Il est cultivé, curieux, sans ramener cette culture sur le tapis à chaque conversation. Il sait être intéressant sans avoir besoin de se mettre à tout prix en avant. Il n’hésite d’ailleurs pas à partager son savoir et à apprendre de nouvelles choses constamment. Donc amigos, cultivez vous ! Lisez des livres, regardez des reportages, écoutez des podcasts intéressants ! Mais n’arrêtez jamais d’apprendre car comme dirait Sophocle: « Le savoir est de beacoup la portion la plus considérable du bonheur »

 

5. HUMILITE : Cela nous amène directement au 5ème point : son humilité. Le gentleman n’a même pas besoin de se qualifier comme un gentleman, les gens le remarquent d’eux-mêmes. Il est humble. Si quelqu’un vous dit (sérieusement) qu’il l’est, c’est qu’il n’en est probablement pas un.

 

6. INTÉGRITÉ: on a tous des valeurs qu’on défend, et le gentleman sait ce qu’il veut, et est toujours fidèle à ses propres valeurs, en suivant un chemin qui lui semble juste. Il est tout aussi fidèle envers son entourage proche, ce qui fait de lui quelqu’un de confiance. Il est authentique et n’a pas besoin de regarder le jardin du voisin pour avancer.

 

7. FIERTE : un point à modérer, car trop de fierté est bien entendu non souhaitable, que ce soit dans la vie social ou professionnelle. Le gentleman a sa fierté, et ne se rabaissera jamais pour plaire à quelqu’un. De même, il ne s’entoure pas de n’importe qui et n’hésite pas à couper court aux relations qui lui semblent néfastes.

 

8. MAITRISE, CONFIANCE ET CONNAISSANCE DE SOI : Il sait maitriser ses émotions, et ne se laisse pas emporter à la moindre remarque. La clé ici est la connaissance de soi : plus tu te connais toi-même, plus tu sais comment gérer tes émotions puisque tu sais ce qui a de l’effet sur toi ou non. Le gentleman a également confiance en lui, mais si tu as bien suivi jusqu’à maintenant, il ne tombe pas dans l’arrogance et sait faire la différence entre confiance en soi et prétention.

 

9. REMISE EN QUESTION : Le gentleman a beau se connaitre et avoir sa fierté, il prend toujours en compte les remarques de son entourage afin de s’améliorer et toujours progresser. Il ne prend rien pour acquis.

 

10. INTELLIGENCE EMOTIONNELLE : Un gentleman a sa propre sensibilité et a une intelligence émotionnelle forte, c’est-à-dire qu’il arrive à comprendre ses émotions et celle des autres. En étant sensible, cela lui permet de mieux de se connecter avec les personnes qu’il côtoie, en plus d’être plus en harmonie avec lui-même. Un gentleman sait garder ses jugements de côtés et évite de tirer des conclusions trop rapidement : il cherche d’abord à comprendre.

 

11. DETERMINATION : de manière générale, le gentleman évite tous les comportements toxiques, comme se comparer, envier ou juger les autres. Il trace son propre chemin et encourage le succès des autres

 

12. HUMAIN ET IMPARFAIT : c’est le point le plus important selon moi, et le principal à retenir. Même si toutes les caractéristiques que tu vois au-dessus semble décrire un homme quasi parfait, et bien la réalité est tout autre. Il s’agit plutôt d’un idéal à atteindre, mais on ne peut pas être parfait en toute circonstances, de même qu’il est impossible de toujours contrôler ses émotions, de se remettre parfaitement en question, d’avoir toujours confiance en soi etc. Parfois, on prend des risques, on a peur, certains évènements viennent nous frapper de plein fouet…Bref, on ne peut pas tout prévoir. C’est pourquoi le gentleman est avant tout HUMAIN et imparfait. Il fait des erreurs et des écarts, comme tout le monde !

 

 

Attends, attends, attends. Je commence à les voir, ces gouttes de sueurs dégouliner de ton front. Ton visage se décomposer en voyant tout ce qu’il faut pour être un gentleman ? En réalité, ce n’est pas si difficile qu’il n’y parait ! Si tu as déjà une grande partie de ces caractéristiques (voir toutes), bravo à toi ahah mais il ne faut pas oublier que c’est une attitude à cultiver chaque jour, on ne finit jamais d’apprendre amigo ! L’important, c’est d’y aller progressivement, et sans se prendre la tête.

 

CONCLUSION : Une quête vertueuse

A quoi bon vouloir devenir un gentleman ? Je l’ai évoqué dans l’introduction, et j’aimerai terminer là-dessus : il s’agit avant tout d’une quête. On ne devient pas gentleman du jour au lendemain ! Le chemin est long et parsemé d’embûches, mais où serait la satisfaction si tout était simple ? Finalement, il s’agit surtout de travailler sur soi, et les résultats ne peuvent être que bénéfique pour ta vie : rien qu’en te sentant mieux dans ta peau, tu dégageras quelque chose de positif autour de toi, et qui n’aime pas côtoyer quelqu’un de positif ? Tout cela va créer un cercle vertueux, qui ne peut t’attirer que des bonnes choses.

En y réfléchissant bien, est-ce qu’être un gentleman, ça n’est tout simplement pas être un homme civilisé ? A méditer !

J’espère que cet article t’aura été utile, n’hésite pas encore une fois à t’exprimer dans les commentaires, toi-même tu connais les bails. A la prochaine amigo de la noche